Publié le 1 avr. 2019

KAYLIDOUDOU

LE NORD

Le nord de l’île est caractérisé par une végétation tropicale et des paysages plus sauvages et moins fréquentés. On s’y rend pour sa tranquillité, son authenticité et ses magnifiques plages de sable noir.


UNE ROUTE ET DES JARDINS

Une jolie route serpentine traverse le nord de l’île, qui va de la capitale Fort-de-France jusqu’au Morne Rouge sur une trentaine de kilomètres.

Celle qu’on appelle la route de la Trace va de virage en virage, entourée de végétation luxuriante. La pluie et le soleil s’y succèdent parfois si rapidement que des colonnes de vapeur s’élèvent du sol.

Lorsqu’on a franchi la moitié du chemin environ, on passe devant le Jardin de Balata, un immense jardin botanique construit autour d’une habitation créole typique. La route passe aussi à travers les pitons du Carbet, un ensemble de cinq sommets de montagnes volcaniques.

À Morne Rouge, la route se sépare en deux. Alors que l’une des branches longe la côte des Caraïbes, l’autre se dirige vers la côte atlantique. Il faut savoir où l’on s’en va, parce que la pointe de l’île est si sauvage que les deux routes ne s’y rejoignent pas.

UN VOLCAN

Si l’on tourne à gauche à l’embranchement, on met le cap sur la côte ouest, là où se trouve un volcan actif, la montagne Pelée. Le 8 mai 1902, une éruption a complètement englouti la ville de Saint-Pierre, qui se trouve à son pied. Celle qui était alors la capitale du pays a été complètement avalée par la lave, ainsi que ses quelque 30 000 habitants, morts en
Obtenir un devis
Message envoyé. Nous vous contacterons prochainement.